Le Lycée Nic-Biever est à ce jour le seul établissement d’enseignement secondaire classique et secondaire général de la ville de Dudelange. Il est aussi le lycée de proximité pour les élèves des communes de Bettembourg, Kayl, Tétange, Rumelange, Roeser et Crauthem.

Depuis quelques années le nombre d’inscriptions est en croissance constante et avec ses quelque 1700 élèves, il est l’un des 4 plus grands lycées du pays.

Avec l’implantation du Laboratoire national de la santé sur le territoire de la commune de Dudelange ainsi que l’aménagement récent du centre modal de la CFL sur le territoire de Bettem- bourg, la liste des grandes entreprises à caractère national et à fort potentiel d’engagement en personnel est devenue impressionnante, puisqu’à celles-ci s’ajoutent évidemment les nombreuses autres entreprises industrielles (HUSKY, LuxGuard, Eurofoil, etc), commerciales (HELA, MATCH, Naturata, Delaize, Intersport, Grands Garages VW/AUDI, etc) et sociales ou communales (Administration et services techniques de la commune, Antenne ADEM, Galeries d’Art, etc).

Avec la plupart de ces entreprises le lycée entretient une relation régulière et soutenue puisque chaque année les élèves de nos classes de 2e GCM et TPCM ainsi que de 4e classique et 3e, 2e scientifiques y effectuent des stages soit facultatifs, soit obligatoires. D’autres institutions comme l’INFPC, le CNA (Centre national de l’audiovisuel) et le centre culturel « Op der Schmelz », ces derniers installés en plein cœur de ville, sont devenus des partenaires privilégiés du LNB. D’autre part, le LNB entretient une relation très étroite avec la commune de Dudelange qui organise de nombreux évènements culturels et sociaux sur le campus scolaire et soutient le lycée auprès des agents commerciaux de la ville dans ses efforts de placement des élèves pour les différents stages.

Le lycée est régulièrement invité au Sommet économique et social que la commune organise chaque année et participe aux initiatives du collège échevinal visant à rapprocher les entreprises des jeunes employables.

Pour illustrer cette excellente collaboration entre commune et lycée, voici un extrait de l’article que le bourgmestre de la ville de Dudelange, Monsieur Dan Biancalana, a fait publier dans le recueil « 50e Anniversaire Lycée Nic-Biever 1968-2018 » :

« L’essor de Dudelange et de son modèle d’enseignement sont indissociables. A l’instar de la ville de Dudelange, elle-même pionnière dans beaucoup de domaines, le Lycée Nic-Biever tel qu’il s’appelle aujourd’hui, s’est constamment étendu, élargi et modernisé, jusqu’à nos jours et certainement au-delà. Regroupant le site principal, le lieu de sa première implantation, et depuis 2008 le site Alliance, c’est un ensemble pédagogique décentralisé. Au niveau de l’enseignement, l’évolution de l’infrastructure du LNB est à l’image de l’évolution générale de Dudelange. Son identité présente s’est bâtie sur les bases du modèle initial. L’héritage du passé est encore sensiblement présent, et c’est un héritage précieux dont nous pouvons tous être fiers aujourd’hui. Le LNB est aujourd’hui un lycée à part entière ce dont nous nous réjouissons, et ce n’est toujours pas un lycée comme les autres, ce dont nous nous félicitons. »

Chaque année le lycée organise une « Journée des patrons » destinée à nouer le contact entre les élèves et le monde du commerce et de l’entreprise. Lors de ces rencontres de nombreux représentants du monde économique invitent les élèves et leurs enseignants à visiter leur entreprise et expliquent le profil des employés qu’ils recherchent. C’est aussi le moment idéal pour trouver des partenaires en vue des nombreux stages.

La « Journée de l’orientation » est une initiative similaire ; organisée chaque année scolaire par le SePAS, elle est destinée aux élèves des classes d’orientation en vue de leur choix d’inscription dans une voie de formation spécialisée.

Le portrait du Lycée Nic-Biever serait incomplet si l’on omettait de mentionner son profil de « Lycée à projets » (Projekt-Lycée). En effet, depuis nombre d’années la communauté scolaire s’efforce à élaborer au niveau de chaque classe un projet qui définit des liens concrets entre les différentes branches d’enseignement en établissant des points de contact avec le monde « extrascolaire ». Chaque classe remplit au cours du premier trimestre une fiche d’initiative pédagogique renseignant sur l’intitulé et le sujet de son projet, les branches connectées ainsi que les initiatives projetées. Au cours du troisième trimestre, lors d’une semaine de projets pendant laquelle les cours réguliers sont remplacés par les activités spécifiques aux différents projets, les classes organisent leurs déplacements ainsi qu’une exposition de leurs initiatives respectives. A la fin de cette semaine très particulière, tous les élèves sont invités à visiter les expositions de leurs collègues.

Tout au long de son évolution, le lycée Nic-Biever s’est engagé à relever les défis multiples qui lui ont été lancés par les réalités démographiques de la région où il est implanté et où il détient nolens volens le monopole au niveau de la formation post-fondamentale. A travers son PDS (plan de développement scolaire) il s’engage à servir trois piliers fondamentaux à savoir : la culture participative, l’orientation et le domaine intitulé « we care ».

Dans ce contexte, citons Monsieur Mars Di Bartolomeo, alors président de la chambre des députés, dans une interview donnée en mars 2018 aux élèves du Mediateam du LNB :

« Le LNB d’aujourd’hui, un produit des temps mouvementés d’antan, est une école qui traduit le concept des structures participatives dans une réalité du quotidien. Il s’agit d’une école qui n’est pas enrouillée mais qui, au contraire s’est réinventée pour s’être donnée un nouveau profil ; il s’agit d’une école jeune et dynamique. (…) »